cholesterol statines

Cholesterol : Ami ou Ennemi ?

Cholestérol : ami ou ennemi ?

Cholestérol : ami ou ennemi ?

Ces derniers mois ont vu des débats enflammés autour des statines et du cholestérol. Loin de nous l’envie de prendre parti dans les différents désaccords exprimés, mais il nous parait important que le public puisse s’y retrouver.

 

Le cholestérol est une molécule indispensable à la vie

C’est un état de fait largement prouvé par la science que trop de personnes semblent oublier.

 

Le cholestérol est une molécule du règne animal. Elle n’existe pas dans le monde végétal.

Pourquoi ?

Parce qu’elle est indispensable au fonctionnement de l’organisme humain dans toute sa complexité. Ses rôles sont même multiples. Nous citerons les principaux :

 

  • Constituant des sels biliaires
  • Précurseur de la vitamine D
  • Précurseur de nombreuses hormones

 

Mais le plus important est peut-être son rôle de constituant des membranes cellulaires. Il stabilise ces membranes et cela explique probablement que lorsque le cholestérol est trop bas on observe :

 

  • Plus de dépressions et de suicides
  • Plus de cancers.

 

Il est donc logique que certains spécialistes se posent des questions sur l’utilisation massive de statines à haute dose qui cherchent à faire baisser le cholestérol toujours plus bas.

 

Pas de position excessive ou manichéenne

 

Pour autant, des études ont également prouvé que le fait d’avoir un cholestérol très élevé augmentait le risque de maladies cardio-vasculaires. Il n’est donc probablement pas très bon de laisser une personne avec un cholestérol très élevé.

 

En même temps, une étude célèbre a montré qu’avec le même taux de cholestérol, il y avait 3 fois plus d’infarctus à Lille qu’à Toulouse 1. Ce qui prouve que le cholestérol n’est ni la seule ni la principale cause des maladies cardio-vasculaires.

 

C’est pourquoi il faut avoir une position assez médiane dans ce débat :

 

  • Aider les patients à avoir un cholestérol dans des normes acceptables nous parait nécessaire
  • Ne pas s’arrêter au seul cholestérol et en cas de risque cardio-vasculaire élevé, il faudra agir également sur les autres facteurs de risques avec encore plus d’énergie.

 

Ainsi, en cas d’hypercholestérolémie importante, il est suggéré l’utilisation :

 

  • Un régime nutritionnel adapté pour contrôler le taux de cholestérol
  • Des oméga-3 sous forme d’huile (origine végétale) qui agit sur la fluidité du sang et sont indispensables pour la prévention cardio-vasculaire
  • Des vrais antioxydants, les flavonoïdes, dont le rôle de protecteur vasculaire est largement démontré.

 

Comme toujours, une prise en charge raisonnable, réfléchie, mais surtout globale et personnalisée nous parait préférable à une vision unique et excessive centrée sur le cholestérol.

 

Toutes les levures rouges de riz ne se ressemblent pas !
 

A ce stade, que penser de la levure de riz rouge?

 

La FDA (Food and Drug Administration) américaine a longtemps critiqué la levure rouge de riz (LRR) à cause des traces de polluants ou autres toxiques qu’on pouvait y trouver 2. Beaucoup de compléments alimentaires à base de LRR peuvent contenir des métaux lourds, des aflatoxines ou encore de la Citrinine.

 

La levure de riz rouge est bien tolérée

 

En assimilant la levure de riz rouge (LRR) aux statines, on a souvent considéré qu’elle avait les mêmes effets secondaires.

 

Les études montrent que la levure de riz rouge a un profil de tolérance proche du placébo et en particulier pas plus de douleurs musculaires 3.

 

Cela est dû à la composition globale de la LRR, mais aussi au fait que la lovastatine (ou monacoline, la statine naturelle présente dans le LRR) a, elle-même, un profil de tolérance meilleur que d’autres statines. Ainsi, quand certaines statines augmentent les risques de cancer de 22%, la lovastatine les fait baisser de 4% .

 

Tout complément alimentaire à visée à réduire le taux de Choléstérol est à prendre en association aux règles hygiéno-diététiques habituelles.

 

Il faut agir sur l’équilibre lipidique, accompagné de conseils diététiques, car aucune prise en charge du risque cardio-vasculaire ne peut se passer d’une approche nutritionnelle.

 

 

Samuel URTADO   

Ostéopathe D.O.
Président Pro Ostéo

Cabinet d’Ostéopathie Saint-Lazare
31, rue Saint-Lazare 75009
01.42.81.47.27  

Author Info

samuelurtado

Pas de commentaires

Poster un commentaire